A lire (?) – The Billionaire’s Vinegar: The Mystery of the World’s Most Expensive Bottle of Wine – Benjamin Wallace

livre-the-billionaires-vinegar-benjamin-wallaceLe livre raconte l’une des premières et plus grandes affaires de fraude dans le monde du vin. Dès les années 80, des bouteilles datant de la fin du XVIIIe siècle et qui auraient appartenu à Thomas Jefferson font leur apparition dans des ventes aux enchères prestigieuses. Elles auraient été découvertes par un certain Harry Rodenstock, grand amateur de vins allemands, qui les tiendraient d’une source connue de lui-seul…
Authentifiées par Michael Broadbent, l’une des plus grandes figures du vin de l’époque et accessoirement directeur de la section Vins chez Christie’s, les bouteilles sont ainsi vendues aux enchères. L’engouement est énorme autour de ces reliques historiques, et le marché des vins anciens explose. Le Lafite 1787 sera vendu au prix historique de $160 000 à Malcom Forbes. Plusieurs grands noms bordelais défileront avec à chaque fois le sceau de Thomas Jefferson gravé sur les bouteilles. Mais les doutes sur l’authenticité de ces vins commencent à surgir. D’où viennent elles ? Ont-elles vraiment appartenu à Thomas Jefferson ? Contiennent-elles vraiment du vin aussi vieux ? Et qui est vraiment Harry Rodenstock ?
Le sujet a tout pour passionner le lecteur amateur de vins : des faits réels, une intrigue longue de trente ans, des personnages bien connus des passionnés – malheureusement…

Malheureusement, je n’ai pas du tout accroché avec cet ouvrage – ou enfin si, dans les 30 dernières pages. En voici les raisons :

  • le style narratif est essentiellement descriptif, sans relief. Malgré quelques tentatives de prises de position qui auraient pu amener le lecteur dans une direction, le texte reste plat et sans éclat. En conséquence, on a parfois du mal à savoir si le livre se veut objectif ou non (alors qu’on aimerait un parti pris tranché : soit une fiction, soit une documentation objective).
  • La structure est également un peu conventionnelle, propre à un document de travail pas à un ouvrage destiné à une lecture grand public : on commence par une partie biographique (1), puis la description des faits d’une époque (2) et enfin on part sur le sujet de la fraude et de tout ce qui se trame autour (3)… Alors que c’est le point (3) qui intéresse le plus le lecteur, c’est aussi la partie la plus courte du livre (ou en tout cas celle que l’on met moins de temps à lire).
  • Les descriptions et détails sont parfois longs et sans intérêt : par exemple, le fait que la fille de Thomas Jefferson doute que son père parte en visite à Bordeaux.
  • Le personnage de Michael Broadbent est abordé d’une manière un peu… déconcertante. Il est décrit dans le livre comme un homme naïf, peu doué de sens critique et de demi-mesure, alors que, malgré quelques erreurs de jugement, il est considéré comme un grand connaisseur et leader d’opinions dans le domaine du vin. Le style utilisé par l’auteur à son sujet est toujours un peu mielleux comme s’il voulait attirer une sorte de pitié presque malsaine sur lui. C’est assez déplaisant à lire et on se sent toujours un peu mal à l’aise, lorsque l’auteur décrit Michael Broadbent. Lequel d’ailleurs n’a pas vraiment aimé l’image que le livre renvoyait de lui, comme le confirme le procès qu’il fît à la maison d’édition qui a publié l’ouvrage.

En bref, un ouvrage de non-fiction qui manque de rythme, de structure et de parti-pris affirmé (ou justement de non-parti pris). L’histoire est vraiment très intéressante, mais présentée d’une manière que j’ai trouvé assez inintéressante. En revanche peu de sources existent aujourd’hui sur le sujet, donc si vous voulez en savoir plus sur Harry Rodenstock et les bouteilles de Thomas Jefferson, vous avez assez peu de choix de documents (quoique un film basé sur le livre est en cours de préparation).

 

The Billionaire’s Vinegar: The Mystery of the World’s Most Expensive Bottle of Wine
Benjamin Wallace
Crown Publishers; 1st edition (May 13, 2008)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s