Italie – Piémont – Barolo – Massolino *****

MAJ : août 2016

Le domaine : 23 hectares composent cette propriété qui appartient à la famille Massolino depuis 1896. La maison est connue pour ses grands barolos qui font partie de l’élite de l’appellation.
J’ai été grandement séduit par la cuvée de garde Margheria.

Les vins dégustés :
Massolino – Barolo – Margheria – 2009

 

Massolino – Barolo – Margheria – 2009

Italie - Piémont - Barolo - Massolino - Margheria - 2009

Date : août 2016
Lieu de dégustation : chez DoppioZero (Lecce, Pouilles – Italie)
Prix : 75 euros la bouteille sur place
Cépage : nebbiolo
Élevage : 24 mois en fût, puis un an en bouteille avant mise sur le marché

Robe : limpide, de couleur rouge d’intensité medium à légers reflets briques.

Nez : parfumé, envoûtant car entre les fruits et ce côté végétal fumé comme l’ont les barolos. On y trouve des arômes de cerise, cerise confite, abricot sec, herbe sèche, fleurs blanches, pot pourri, liqueur de cacao, calisson d’Aix, caramel et une pointe minérale.

Bouche : une attaque très florale, puis ce sont les fruits des bois qui font leur apparition accompagnés de bois noble et de cannelle. La prairie est alors devant nous, avec son léger vent de fraîcheur (acidité medium plus), avec des petites fleurs des champs qui parfument l’espace et avec des notes de garrigue qui nous font penser à l’orée d’une forêt. La finale extrêmement longue présente des notes d’herbes, de foin fumé et de cigare. L’acidité est très présente sans agressivité et le corps velouté, moyennement dense. Les tanins sont globalement assouplis mais il reste une présence boisée.
L’ensemble est assez vertical grâce à sa minéralité, avec des parfums qui se laissent découvrir au fur et à mesure de la dégustation. Plus le temps joue sur le vin, et plus ce sont des notes d’humus, de poivre blanc, de cannelle et de cigare qui dominent le vin.

Avis : un très beau vin qui permet de bien comprendre pourquoi de nombreux amateurs sont accros aux vins italiens. Ce vin évolue beaucoup lors de la dégustation (il est encore très jeune et pourrait tenir 20 ans), et c’est un peu la boîte de Pandore qui s’ouvre à nous. Un réel délice, et un vin capable de créer un moment magique même si vous ne le buvez pas dans les conditions de rêve que vous aimeriez. Ce vin enchantera toutes les situations. A bon entendeur.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s