A voir – Sideways (2004)

Film-SidewaysC’est le genre de film qui demande une préparation physique/mentale avant de se vautrer dans son canapé :
– des oreillers à foison pour être sûr d’être bien installé
– un plaid (potentiellement une bouillotte s’il fait vraiment froid)
– son téléphone en mode off
– et bien sûr un verre une bouteille de vin.
Ah, et absolument rien à faire après le film au moins pendant 2 heures. Question de pouvoir ensuite procrastiner bien comme il faut (ou cuver).

Dès que ces conditions sont réunies, on peut commencer à se laisser porter par ce gentil road-movie mi-arty, mi-depressif, avec ce qu’il faut de picole et de fesse, pour qu’on passe un bon moment. En résumé, c’est l’histoire d’un gentil alcoolique déprimé (Miles) qui n’arrive pas à faire le deuil de son mariage (divorcé il y a deux ans) qui part avec son ancien copain de fac (Jack) un vieux beau sacrément chaud lapin sur la route des vins de Californie. Miles, est un habitué des lieux, a déjà prévu son petit parcours entre vignoble et golf, mais n’a pas très bien intégré que la principale motivation de son compagnon de route était de… forniquer. En effet, son mariage ayant lieu dans une semaine, Jack veut profiter à fonds de sa « liberté ».

Sideways-F-merlot

C’est franchement drôle, les acteurs ne sont pas mal du tout (chapeau à Paul Giamatti, totalement crédible dans son rôle de dépressif) et les paysages sont magiques. La vision du vin de Miles est assez moderne, délaissant les vins bodybuildés, pour mieux se concentrer sur les vins plus représentatifs de leur terroir et de leur cépage (dont le pinot noir, sa prédilection) que du winemaker.

Miles: I like all varietals. I just don’t generally like the way they manipulate chardonnay in California. Too much oak and secondary malolactic fermentation.
J’aime tous les cépages. Je n’aime juste généralement pas la façon dont on « vinifie » le chardonnay en California. Trop de bois et une seconde fermentation malo-lactique.

En 2004, cette vision du vin est loin d’être la plus courante. Il y a 10 ans, ce sont surtout les vins où « explosaient les fruits noirs et les arômes de vanille et noix de coco » qui etaient encensés. L’heure de gloire des vins de Robert Mondavi était à son apogée, et seul l’avis de Robert Parker comptait. L’avant-garde du personnage principal met en avant la clairvoyance du réalisateur et de l’auteur du livre (d’où est tiré le film) sur le monde du vin et ses nouvelles tendances.

Les passages sur le vin et la vigne sont dans l’ensemble très réussis, que ce soit la description des étapes de la dégustation ou les visites de domaines. Les amateurs apprécieront la réponse de Maya (je ne vous dis pas qui c’est) à Miles quand celui-ci lui demande ce qu’elle aime et apprécie dans le vin car elle met en lumière le fait que pour le passionné, le vin n’est souvent pas qu’une boisson alcoolisée :

Maya: I like to think about what was going on the year the grapes were growing; how the sun was shining; if it rained. I like to think about all the people who tended and picked the grapes. And if it’s an old wine, how many of them must be dead by now. I like how wine continues to evolve, like if I opened a bottle of wine today it would taste different than if I’d opened it on any other day, because a bottle of wine is actually alive. And it’s constantly evolving and gaining complexity.
J’aime imaginer ce qui s’est passé au cours de l’année où les raisins ont mûri ; l’intensité du soleil lorsqu’il brillait; s’il a plu. J’aime imaginer toutes ces personnes qui ont soigné la vigne et cueilli les grappes. Et si c’est un vieux vin, combien sont morts depuis. J’aime le fait que le vin continue à évoluer, que si j’ouvre une bouteille aujourd’hui elle aura un goût différent que si je l’ouvrais un autre jour, parce que le vin est en fait vivant. Et il évolue constamment, gagnant de la complexité.

Sortie nationale : février 2005 (mais octobre 2004 aux US)
Durée : 2h04
Acteurs : Avec Paul Giamatti, Thomas Haden Church, Virginia Madsen, Sandra Oh

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s