Beaujolais – Christophe Pacalet ****

MAJ : octobre 2015

Le domaine : Christophe Pacalet est le neveu du Pape du vin nature (titre décerné par le New York Times), à savoir Marcel Lapierre. Un savoir-faire de haute qualité et une expression personnelle du terroir en font un grand artisan du vin au sein de la famille beaujolaise.
En une bouteille (de Saint-Amour) Christophe Pacalet m’a totalement séduit. J’espère pouvoir découvrir ses autres cuvées prochainement. 

Les vins dégustés :
Christophe Pacalet – Saint-Amour – 2014

 

Christophe Pacalet – Saint-Amour – 2014

Beaujolais - Saint-Amour - Christophe Pascalet - 2014Date : octobre 2015
Lieu de dégustation : pendant une dégustation que j’anime
Prix : 22 euros chez Lavinia
Cépage : gamay

Robe : limpide, de couleur rouge avec des reflets violines, d’intensité medium.

Nez : net, d’intensité medium, doté d’une palette aromatique complexe. D’abord fruité, le vin présente des arômes de fraises, de fruits rouges des bois. Puis viennent des notes légèrement plus végétales d’écorces, d’épines de roses, ainsi que des parfums très légèrement fleuris de boutons de rose. Puis quelque chose de minéral, de crayeux fait son apparition : pierre humide, pluie. On peut rester une dizaine de minutes à découvrir les arômes du nez qui sont d’un charme absolu.

Bouche : elle confirme l’expérience élégante du nez. Vin sec, d’acidité medium plus, d’alcool medium, de corps medium, de tanins medium, d’intensité aromatique medium plus. Le vin est très raffiné malgré sa jeunesse, son corps souple et soyeux roule en bouche tout en présentant des tanins délicats mais structurants. Pas de vin massif, mais un vin qui a de la personnalité à l’image de sa palette de parfums large mais harmonieuse, sans fausse note. L’attaque aromatique est très florale puis le vin mue sur des notes de fruits rouges jeunes, de végétal de printemps et de minéral. C’est joyeux, frais, comme un paysage de fin mars qui sort de l’hiver pour présenter sa palette pastel harmonieuse, élégante et rassurante.

Avis : ce vin symbolise le printemps, la renaissance, l’espérance. C’est très beau, raffiné et plein d’espoir. Dédicace à ceux en qui on croit et à qui en souhaitent le meilleur. Boumchikiboum.

Informations supplémentaires : 25% des ventes de Saint-Amour se fait le 14 février. Sortez des sentiers battus, offrez-le les 364 autres jours de l’année.

Publicités

2 réflexions sur “Beaujolais – Christophe Pacalet ****

  1. Pingback: Cahors – Matthieu Cosse – Cuvée Antic – 2004 | LARRY LEVAN 20

  2. Pingback: Que boire dans la Galerie des Impressionnistes (Musée d’Orsay) ? | LARRY LEVAN 20

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s