À lire – The house of Mondavi – Julia Flynn Siler

A-lire-The_house_of_Mondavi

Il était une fois… Le livre de Julia Flynn Siler aurait pu raconter un conte biographique sur une charmante famille américaine à qui tout réussit, et surtout à son patriarche, créateur d’un empire qui influença le destin d’une région. Dommage, les actionnaires de l’action MOND en décidèrent autrement.

Son livre, The House of Mondavi, est le récit de l’histoire familiale de Robert Mondavi (R.M.) et de son domaine viticole. Il décrit chaque grande étape de l’histoire du winemaker, de l’arrivée de son père aux États-Unis, jusqu’à la succession de ses enfants. La biographie se compose de 4 grands chapitres au titre évocateur : Foundation, Construction, Expansion, Demolition (on devine que cela sent le roussi à la fin).

Les premières pages sont consacrées à la première génération de Mondavi sur le territoire américain. Le père de R.M., immigré italien, s’installe comme négociant en vin dans la Napa Valley. Son commerce prospère, ce qui l’amène à investir dans un domaine viticole, le Charles Krug. Cesare Mondavi, aidé de ses deux fils, transformera la modeste entreprise en une winery reconnu, symbole de sa réussite italo-américaine.
Les années passent et arrive le moment de laisser ses enfants (des adultes de quarante ans quand même) prendre les rênes de l’exploitation. D’abord géré en duo, le domaine devient un terrain d’affrontement entre les deux frères car leur vision et leur mode de vie divergent. La mésentente croissante s’envenime jusqu’à créer une scission de la famille. Robert, le cadet, part vivre ailleurs et crée un nouveau domaine à son nom, la Robert Mondavi Winery. Visionnaire, il saura s’entourer d’une équipe fidèle et performante qui l’aidera à réaliser une grande partie de ses ambitions… jusqu’à ce que ses enfants prennent à leur tour la succession. Malheureusement les fantômes du passé resurgissent, entraînant l’adoption de mesures qui se révéleront néfastes pour la famille Mondavi (et je n’en dis pas plus…).

Ce livre est assez bien écrit et bien documenté. C’est stimulant comme tout bon documentaire américain, mais subtile et mesuré. Les nombreux protagonistes apportent des points de vue variés et constructifs. Les débats juridiques (nombreux dans cet ouvrage), qui pourraient alourdir la lecture, sont ici traités comme les chapitres d’un bon thriller ce qui facilitent la lecture et empêchent souvent le lecteur de fermer son livre avant la fin du chapitre.

Est-ce que les descriptions des principaux personnages sont véridiques ? Je ne saurais l’affirmer à 100%, en tout cas ils sont entiers et humains, et certains apparaissent sous un bien meilleur jour que ce que laissait penser le film de Jonathan Nossiter. C’est le cas de Magritt Mondavi, décrite ici comme une femme intelligente et sensible, voire sympathique. En y réfléchissant, il n’y a pas de « bad boy » déclaré, car les descriptions de l’auteur sont toujours mesurées et présentent des profils complexes. Les (mauvaises) décisions sont souvent prises non pas pour nuire mais pour défendre certains intérêts (personnels ou collectifs).

J’ai beaucoup aimé ce livre que j’ai emporté partout avec moi pendant 10 jours afin de pouvoir le lire dès que j’avais quelques minutes à y consacrer. Je pense qu’il est aussi intéressant pour les wine lovers que pour les fanas des grandes sagas familiales (et de surcroît américaines).
Le livre est en anglais et je ne crois pas qu’une version française existe. Même si on en trouve peu, je suis sûre que les bons libraires peuvent vous en procurer un exemplaire américain. Et pour les personnes qui n’ont pas l’habitude de lire dans la langue de Kermitt Lynch, sachez que ce livre présente assez peu de difficultés de vocabulaire et qu’après avoir traduit les quelques mots de base de la viticulture vous devriez ne plus avoir de gros problèmes de traduction.

Je conseille !
Julia Flynn Siler – The House of Mondavi: The Rise and Fall of an American Wine Dynasty – Gotham Books : $15 (environ une quinzaine d’euros en France)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s