Que boire avec Martial Raysse ?

Si j’avais l’occasion de boire un verre avec Martial Raysse au milieu de ses œuvres, voici mon top 3 des vins que je dégusterais.

Raysse-beach

 

Je commencerais avec un Bellet Via Julia-Augusta de Robert & Nicolas Cohendet pour célébrer la Raysse Beach, m’asseoir à côté des naïades fluorescentes, en me laissant bercer par la musique du juke-box. J’aime l’idéeBellet - Via Julia-Ausgusta - Nicolas & Robert Cohendet - 2012 - Insta de boire un vin qui s’accorde bien aux paysages avoisinants et dans la région niçoise, qui mieux qu’un Bellet de si jolie facture peut représenter la douceur de vivre ?
Je finirais par m’arracher de cette béatitude niçoise pour revenir un peu sur mes pas, piquer une chaise à un des guides et me planter devant la diabolique dame verte dont j’aime tant la coiffure. Diabolique, ce n’est que mon interprétation personnelle mais il est vrai que quand vous êtes toute verte et que vos yeux sont injectés de sang, il est toujours bon de se poser la question.
En tout cas, c’est une œuvre emblématique de la période américaine et comme le rosé est revenu à la mode dans ses contrées lointaines, quoi de mieux que de terminer mon verre là, avec les néons de America America derrière moi ?


Marcel_Raysse-GPompidou-2

Puis j’ouvrirais une bouteille d’un jus un peu nature plutôt blanc. Soit La peur du Rouge d’Axel Prüfer, soit le Fruit de la patience de Sylvain Bock. Je commencerais à en boire un verre très frais devant le délirant film Jésus Cola. Ardèche - VDT - Sylvain Block - Le fruit de la patience - InstaEt de la même façon que nous découvrions quelques minutes auparavant des œuvres pop comme le rosé, nous matons maintenant un film un peu nature, instinctif et vivant… à l’image du breuvage.
Après visionnage, et toujours en sirotant mon second verre, je traverserais les salles jusqu’à me planter devant la déroutante œuvre de La Corde à linge. Rien à voir avec tout ce que l’on a vu de Martial Raysse jusque-là, ses œuvres post 68 sont à la fois poétiques et natures.
Mon verre réchauffé, les effluves d’arômes d’oxydation commencent à se sentir, métamorphosant mon vin au même rythme que la transformation des œuvres de MR. Avant que mon vin ne soit trop chaud, j’en profiterais pour jeter un coup d’œil à ces boîtes remplies de trésors abondants que l’on aimerait sortir de leurs prisons de verre.

ici-plage-comme-ici-bas

Pour la suite, je me suis beaucoup posé la question : devrais-je partir sur un vin grec qui mettrait à l’honneur les statuts mythologiques ou devrais-je plutôt opter pour un vin italien qui se marierait si bien avec l’idée artistique des songes, du rêve sous un soleil méditerranéen ?Irouleguy - Domaine Arretxea - R - 2011 - Insta
Je déteste les dilemmes et suis plutôt partisan de la troisième voie. Et celle du Domaine de l’Arretxea. Un vin frais mais puissant à l’image de cette période peinture chez MR à la fois rafraîchissante pour son côté pictural mais profonde pour la sensation de tourbillon que ses œuvres procurent au sur spectateur. Les sculptures imposantes, non pas par leur taille, mais par ce qu’elles dégagent, me confortent dans l’idée que ce choix de vin est le bon. Et lorsque l’on sort de l’exposition, le verre à la main, on regarde au loin à travers les vitres et on voit la mer.

Où voir les oeuvres de Martial Raysse ?
Exposition Martial Raysse au Centre Georges Pompidou
Jusqu’au 22 septembre
Tarif : 13€ // TR : 10€
Tous les jours de 11h à 21h, sauf le mardi

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s