Vallée du Rhône – Condrieu – Mathilde et Yves Gangloff – 2012

Condrieu - Mathilde et Yves Gangloff - 2012-Insta

Date : août 2014
Lieu de dégustation : dans la très sympathique cave à vins, Le Vin devant Soi, à Avignon
Prix : 64€
Cépage : viognier

Robe : or paille

Nez : nez complexe, qui ne se laisse pas décrypter facilement. Tout d’abord ce sont les arômes d’élevage que l’on ressent : levures, amandes, lait, beurre. Puis viennent les fruits exotiques cuits ou confits.  Quelques notes de poire apparaissent également après aération.

Bouche : une attaque en douceur sur de faibles notes de fruits blancs et une matière douce. Au début on a l’impression que rien ne se passe, mais tout d’un coup le vin se réveille. Et c’est lui qui commande ! Soudainement, on a vraiment la sensation d’avoir en bouche une matière vivante, tout se densifie, tout devient plus charnu (tout en étant complexe). Les arômes de fruits exotiques, d’amandes, d’abricot débarquent et organisent une sorte de rébellion pour parfumer toute la bouche et ne laissaient aucun espace vierge. C’est la révolution.
Et tout cela se termine en apothéose sur une finale très exubérante sur les fruits exotiques confits, le caramel, la vanille.

Avis : il faut tenter l’expérience parce que c’est surprenant cette montée en puissante et ce sentiment que le vin est vivant (et rebelle en bouche). C’est assez déconcertant, un peu comme écouter le boléro de Ravel au casque, mais avec un bandeau sur les yeux et debout. Ça commence doucement, puis ça tire dans tous les sens mais d’une manière dense et harmonieuse, et vous ne pouvez vous concentrer que sur ça.
En revanche, je ne sais pas si j’ai aimé le vin. Pour moi le Condrieu est totalement relié à un souvenir de repas au restaurant Christian Étienne en mars ou avril dernier. J’avais pris un verre du Domaine Bonnefond et j’avais eu l’impression que ce vin avait illuminé les saveurs de mon repas grâce ses parfums frais et exubérants. Et ce fut la seule fois où j’ai bu un Condrieu (avant le M. Et Y. Gangloff). Or ici je ne retrouve pas l’effet d’illumination que j’avais eu pendant ce repas. Les arômes sont ouf, la matière est ouf, mais ne suscite pas la même émotion en moi.
Et c’est ça qui est fascinant avec le vin. C’est que chaque expérience est unique et personnel, et que le breuvage seul ne fait pas le vin. L’ambiance, le repas, les gens autour, les souvenirs, tout cela participent au goût du vin. Boire du vin, c’est déguster un vin, mais également vivre un moment précis. Le vin est la boisson du bien-vivre, et en conséquence du bien-être. Dommage que certaines associations et certains parlementaires ne comprennent rien à cela.
Même si je n’ai pas eu un coup de cœur pour ce vin aujourd’hui, cela ne veut pas dire que je n’en aurais pas un plus tard, dans une autre expérience de dégustation. C’est un vin que je serais heureux de regoûter dans le futur. Si vous en avez l’occasion, essayez !

Informations supplémentaires : Le domaine Mathilde & Yves Gangloff est considéré comme l’un des plus beaux de Condrieu. La qualité de leur travail est très souvent souligné dans les guides et magazines dédiés au vin.

Accords : une poule au pot et sa poêlée de légumes d’automne aux lardons. Ou un risotto.

Publicités

Une réflexion sur “Vallée du Rhône – Condrieu – Mathilde et Yves Gangloff – 2012

  1. Pingback: Avignon – Le Vin Devant Soi – Cave à vins | Le vin des débutants

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s