Paris 11 – Aux Deux Amis, Restaurant

Aux-deux-Amis-paris-11

Charmant bistro de grignotages qui offrent chaque soir des tapas aux goûts exquis et variés allant du saucisson gras mais très bon, aux spaghettis au homard chiquement dépaysants. Pas donné, donné, mais des produits de belle qualité dont une tortilla à tomber (et pour le coup pas du tout cher, comptez 3-4 euros).
Et pour le vin ? Pas mal de vins au verre, pratiques pour les petites soifs, sinon pour les gros « dégustateurs » une carte des vins des plus intéressantes. Branché assez nature, mais pas ayatollah, on trouve aussi des bios plus classiques, et encore mieux des quilles qui ne s’affichent pas et ça c’est vraiment la classe.
Comme toujours, une bonne carte de vins cache souvent un/une super sommelier(-ère), et là ça n’a pas loupé, Caroline, à mon avis bien plus jeune que moi, qui nous conseille une bouteille non inscrite à la carte à un prix tout à fait correct. Donc, on fait confiance, même si la description d’un vin « trop » nature ne me fait pas vraiment tripé, mais écouter le sommelier c’est souvent goûter quelque chose qui sort de l’ordinaire (à défaut d’être toujours super bon). Bonne pioche pour le vin nature du domaine des Griottes, Epona, qui a séduit mes deux comparses. Très sympathique, il est original pour les non-amateurs, bien fait pour ceux qui ont l’habitude de boire du nature, et c’est surtout sa composition pineau d’Aunis – chenin qui surprend. Bien vu, Caroline.
Seconde bouteille, on déçoit malheureusement la sommelière qui voulait nous faire goûter la cuvée Caroline du même domaine, mais moi j’ai envie d’un chardonnay ciselant et rafraîchissant et demande une bouteille de Saint-Veran de Pierre Boyat. Et là, gros coup de cœur pour ce petit bijou bourguignon qui me fait naviguer entre nostalgie des baignades en rivière l’été de mes 10 ans et confiance dans l’avenir sur mes bientôt 30. Boumchickiboum.

En résumé un restaurant sur-plein (ah oui arriver super tôt ou super tard), avec des beaux tapas bien travaillés mais pas donnés, et des vins à tomber qui pour le coup ne sont vraiment pas chers. Les deux bouteilles dégustés coûtent à peine une trentaine d’euros alors qu’elles sont vendues chez le caviste à 20 euros (j’ai trouvé Epona à plus de 50 euros dans d’autres restaurants). Bravo pour la sélection, et les prix, pas de doute, on reviendra !

Publicités

2 réflexions sur “Paris 11 – Aux Deux Amis, Restaurant

  1. Pingback: Bourgogne – Saint-Véran – Pierre Boyat – 2011 | Le vin des débutants

  2. Pingback: Vallée de la Loire – Vin de France – Domaine des Griottes – Cuvée Epona – 2010 (?) | Le vin des débutants

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s