Bordelais – Entre-deux-mers – VDF – Jacques Broustet **

MAJ : avril 2014

Le domaine : Jacques Broustet reprend les vignes familiales situées à St Pierre d’Aurillac (proche Langon à l’Entre-Dheux-Mers) en 1998 et devient vigneron a plein temps en 2006. Cette année-là il décide également de se tourner vers la biodynamie et d’abandonner tous les produits de synthèse. Aujourd’hui le vignoble s’étend sur une surface totale de 4,5 hectares et les vins sont exportés à travers l’Europe mais également au Japon et au Québec.

Les vins dégustés :
Vin blanc :
Jacques Broustet – Vin de France – Le défi de Lamery – 2011

Vin rouge :
Jacques Broustet – Vin de France – Autrement – 2011

 

Jacques Broustet – Vin de France – Le défi de Lamery – 2011

Entre-deux-mères - VDT - Le défi de Lamery - 2011 - Insta

Date : avril 2014

Lieu de dégustation : le salon Rue89, Paris XX – Quelques vins natures sympathiques.
Cépage : sémillon

Robe : jaune vif et brillant.

Nez : ultra concentré au nez, il est au départ compliqué à comprendre. L’aération lui fait beaucoup (beaucoup) de bien et laisse le vin s’exprimer sur les fruits exotiques et les fruits confits. Aérez encore 2 minutes votre verre, et là c’est Explosion in the Sky.

Bouche : l’explosion est la même qu’au nez avec un fort arôme de confiture d’abricot. Malheureusement le tout manque de fraîcheur, l’équilibre n’est pas tout à fait atteint et l’ensemble paraît un peu brouillon. Finale courte.

Avis : le premier nez m’a laissé perplexe (et pas sûr que j’aurais tenté en bouche si je n’avais pas Jacques en face de moi), mais c’est un moelleux qui tient ces promesses en termes d’arômes (et de sucres !). Cependant l’équilibre est un peu précaire, et ce vin est à réserver aux inconditionnelles des vins moelleux qui se régaleront.

Informations supplémentaires : Jacques Broustet, aka le « sorcier des vignes » selon la presse locale, est un grand adepte de la biodynamie. J’ai eu le droit à un véritable cours (avec test en début et à la fin) sur les pratiques de cette doctrine (oui dans le cas de Jacques, « doctrine » est le mot adapté). Le bonhomme est intéressant et agréable.
Le défi est un vin rare, puisque seuls 22 ares sont plantés en sémillon.

Accords : foie gras, dessert pas trop sucré.

 

Jacques Broustet – Vin de France – Autrement – 2011

Entre-deux-mères - VDT - Autrement (Jacques Broustet) - 2011 - Insta

Date : avril 2014
Lieu de dégustation : le salon rue89, Paris XX – Quelques vins natures sympathiques.
Cépages : merlot, cabernet sauvignon et malbec

Robe : rouge sombre. 

Nez : nez fruité (cassis), avec quelques notes florales & lactiques.

Bouche : tanins un peu présents mais agréables (oui des tanins présents c’est normal ET agréable), et une jolie fraîcheur qui offre un vin équilibré mais qui manque un peu de profondeur.

Avis : un air de Bordeaux bien réussi en légèrement plus doux et en moins concentré. Agréable, malgré le côté un peu rugueux du malbec, mais c’est ce qui rend ce vin original et atypique. Des bordeaux « nouvelle vague » récemment découverts, je pense que c’est l’un de mes préférés.

Informations supplémentaires : élevage 9 mois en fût de chêne.

Accords : une salade landaise, du magret de canard.

Publicités

Une réflexion sur “Bordelais – Entre-deux-mers – VDF – Jacques Broustet **

  1. Pingback: Entre-deux-mères – VDT – Le défi de Lamery – moelleux ou liquoreux (Jacques Broustet) – 2011 | Le vin des débutants

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s