Que boire dans la Galerie des Impressionnistes (Musée d’Orsay) ?

Musée_d_Orsay-Renoir-Bal_Du_Moulin_de_la_Galette

Bal du Moulin de la Galette – Renoir

Le musée d’Orsay recèle d’atouts artistiques admirables comme son bâtiment majestueux, son horloge imposante ou sa magnifique Galerie des Impressionnistes. Même un novice en art ne peut rester indifférent à l’attrait des œuvres de Cézanne, Manet ou Courbet qui s’y succèdent. Le plaisir est malheureusement limité par la foule compacte que l’on y trouve (dont forcément une classe de collégiens/lycéens surexcités). Le rêve serait de pouvoir y flâner seul avec un verre de vin à la main. Mais quel vin choisir ?

Musée_d_Orsay-Renoir-Danse_a_la_campagne

Danse à la campagne – Renoir

Devant les ambiances de guinguette que nous offrent les tableaux du Bal du Moulin de la Galette (1876) ou de La Danse à la Campagne (1883), il nous faut un vin joyeux. Un Beaujolais festif, blanc de chez Lapalu, rouge de chez Pacalet ferait sacrément bien l’affaire. Si on veut des bulles, je partirais sur le Mauzac de Robert et Bernard Plageoles. Vin effervescent réalisé avec le cépage historique qu’est le mauzac, ce Gaillac a longtemps été le vin de prédilection des fêtes au siècle dernier dans le Tarn.

Beaujolais Blanc
Jean-Claude Lapalu – Ce blanc
Saint-Amour
Christophe Pacalet
Mauzac Nature – Effervescent
Robert & Bernard Plageoles
Beaujolais_blanc-Jean-Claude-Lapalu-Ce_blanc-2013-Insta Beaujolais - Saint-Amour - Christophe Pascalet - 2014 Sud Ouest – Gaillac – Robert & Bernard Plageoles - Mauzac - Nature - Effervescent - 2014

Pour les ambiances citadines, Renoir nous propose la Danse à la Ville (1884), et Eva Gonzales, Une loge aux Italiens (1874). Nous sommes dans des ambiances plus nobles, plus riches où les belles toilettes sont de rigueur. Un champagne rosé à fines bulles est recommandé, surtout si c’est un Veuve Clicquot millésime 2004.

Musée_d_Orsay-Renoir-Danse_a_la_ville

Danse à la ville – Renoir

Musée_d_Orsay-Gonzalès-Eva-Une_loge_aux_Italiens

Une loge aux Italiens – Eva Gonzalès

Enfin pour accompagner les nombreuses œuvres très sérieuses de Henri Fantin-Latour, je partirai sur une eau-de-vie comme l’Armagnac Castarède 20 ans d’âge. Cet alcool, avec son corps crémeux et ses arômes de bois verni et d’écorces d’oranges, colle parfaitement à l’atmosphère qui se dégage des œuvres comme ‘Hommage à Delacroix (1864) ou Autour du piano (1885) .

Musée_d_Orsay-Latour-Fantin-Autour_du_piano

Autour du piano – Henri Latour-Fantin

Musée_d_Orsay-Latour-Fantin-Hommage_a_Delacroix

Hommage à Delacroix – Henri Latour-Fantin

Bonne visite.

Galerie des Impressionnistes – Musée d’Orsay
Adresse : 1 Rue de la Légion d’Honneur, 75007 Paris
Téléphone :01 40 49 48 14
Horaires : du mardi au dimanche de 9h30 à 18h (nocturne le jeudi jusqu’à 21h45)

Tarif : 12 euros (9 euros tarif réduit – pour tous, le jeudi à partir de 18h)
Site Internet : http://www.musee-orsay.fr/

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s