Beaujolais – Domaine du Vissoux – Pierre-Marie Chermette ***

MAJ : février 2018

Le domaine : vignoble respecté dans le Beaujolais pour la grande qualité de ses vins, il est dirigé par Martine et Pierre-Marie Chermette qui allient dans leurs vignes (13 hectares) et leur chai, tradition et modernité.

Les vins dégustés :
Domaine du Vissoux – Pierre-Marie Chermette – Beaujolais Primeur – Origine – Vieilles vignes – 2017
Domaine du Vissoux – Pierre-Marie Chermette – Beaujolais – Les Griottes – 2013

Domaine du Vissoux – Pierre-Marie Chermette – Beaujolais Primeur – Origine – Vieilles vignes – 2017

beaujolais - beaujolais - pierre-marie chermette - vieilles vignes - rouge - 2017

Date : février 2018
Occasion : découvert chez Bacaretto, bar à vins à Honfleur
Prix : 10-12 euros
Cépage : gamay
Elevage : 1 mois en foudres de chêne anciens.

Bu sans prise de note

Après avoir passé une excellente soirée au Bacaretto (Honfleur), le maître des lieux nous a proposé de déguster un dernier verre à l’aveugle. J’adore cet exercice car il permet d’effacer ses a-prioris sur le vin et parce que c’est toujours très drôle de voir tout le monde se plantait sur l’appellation. Et là, ça n’a pas manqué. Pour ma part j’ai situé ce vin au Portugal ou en Provence. Pourquoi ? Parce qu’à la fois concentré et charnu, je lui trouvais des arômes de fruits noirs mûrs, de violette et de chocolat. Un côté presque porto (sur les arômes pas sur le velouté de la matière plus accentué au Portugal) avec cependant une belle acidité rafraîchissante, et également une pointe très végétale (menthe, herbes médicinales) comme on peut en avoir dans certains Bandol.
Tout faux donc, puisqu’on était sur le Beaujolais Primeur de Pierre-Marie Chermette. Dont je trouve le vin carrément fantastique et que je vous recommande de goûter si vous en trouver.

A boire sans hésitation jusqu’à l’été.

 

Domaine du Vissoux – Pierre-Marie Chermette – Beaujolais – Les Griottes – 2013

Beaujolais - Les Griottes - Pierre-Marie Chermette - 2013 - InstaDate : janvier 2015
Occasion : bu lors de la préparation du WSET3
Prix : 7,80 euros
Cépage : gamay

Robe : limpide, d’un rouge rubis pâle.

Nez : net, d’intensité moyenne sur des arômes de fruits rouges (framboise, cerise), de sous-bois (mousse humide), de végétal et de poivre. Egalement une légère note de bonbon anglais. Le vin est jeune.

Bouche : sec, avec une acidité moyenne, des tanins peu importants. L’alcool et le corps sont d’une intensité moyenne (-). La rétro-olfaction fait apparaître des arômes (moyens) de fruits rouges (framboise, cerise), de sous-bois, de végétal, de poivre et toujours cette touche de bonbon anglais. La finale est moyenne.

Conclusion : le niveau de qualité est bon, et c’est un vin à boire.

Avis : pas mal, et d’un bon rapport qualité-prix pour un vin quotidien.

Accords : les plats de tous les jours.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s