A (ne pas ?) lire – Tout ce que les femmes ont toujours voulu savoir sur le vin sans jamais oser le demander…

Livre-Tout_ce_que_les_femmes-1-Insta

Je suis tombé sur cet ouvrage à la bibliothèque. Dans les librairies, je pose rarement mon regard sur les livres marketés pour une cible féminine, mais la présence de ce guide m’a interpellé. Son titre, sa charte graphique m’ont interrogés : Qui achète donc ce type d’ouvrages et pourquoi ce packaging et ce titre sont si bassement misogynes ?

En le feuilletant, je tombe sur des dessins qui me choquent un peu car il semble définir l’achat féminin comme un achat fait dans le but de satisfaire l’Homme. Donc pas un achat plaisir, mais un achat pour faire plaisir à l’homme, pour qu’il… les aime plus ?

Livre-Tout_ce_que_les_femmes-5-Insta

Je sais que la majorité des achats de bouteilles se font en grande surface par les femmes (car il faut bien le dire, c’est souvent elles qui s’occupent des courses) et qu’il serait nécessaire d’améliorer les connaissances de chacun sur le vin pour que l’on consomme moins mais mieux, mais est-ce vraiment une raison pour projeter une telle image de la gente féminine ?

Livre-Tout_ce_que_les_femmes-3-Insta

J’ai voulu en savoir plus et ai emprunté ce livre. Et vu qu’il n’était pas dans mes priorités de lecture je l’ai oublié jusqu’à quelques jours avant la date butoir de mes emprunts. Pris de remords d’avoir emprunté ce livre « féminin » pour rien, je l’ai quand même emmené avec moi dans le métro en me disant que le trajet serait suffisant pour que je me fasse une idée.

Et le contenu m’a étonné. Positivement. Plusieurs parties du livre sont intéressantes et bien documentés dont les accords met-vins, la FAQ ou le descriptif des vins par régions.

Livre-Tout_ce_que_les_femmes-4-Insta

C’est simple, facile à lire et à mémoriser. Il y a également des interviews de femmes du vin comme Sandrine Garbay, maître de chai du chateau Yquem, ce que je trouve être une bonne idée.L’ensemble est digeste et on peut vraiment apprendre les bases de la dégustation et de la culture vin sans se prendre la tête. Mais si la rédaction est aussi bien faite, quel est l’intérêt de ponctuer le texte de petites phrase de ce type :

Livre-Tout_ce_que_les_femmes-6-Insta

Ce livre est un mystère car c’est honnêtement un ouvrage d’un contenu intéressant et instructif mais qui, à l’image du design du rosé « pour femme » (celui avec le bouchon rose et l’étiquette à cœurs), a un habillage misogyne.

Mais peut-être ai-je tout faux ? Peut-être que ce livre se vend justement mieux ainsi et que des milliers d’hommes offrent cet ouvrage à leurs compagnes pour qu’elles fassent mieux les courses (j’ai vraiment du mal à me dire que les femmes peuvent décider d’acheter toute seule ce livre) ?

En tout cas je félicite l’auteur (les auteurs) pour le contenu mais pas du tout le contenant. Dommage, cela aurait pu devenir le livre que j’aurais conseillé à mes amis et amies débutants…

Et ça, je ne veux même pas en parler...

Et ça, je ne veux même pas en parler…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s